Association Française des Amateurs d’Horlogerie Ancienne

Revue N°90

 


Tarifs des revues et publications
           Au sommaire du numéro 90  2d semestre 2021

Afaha revue 90

  • Nécrologie 2
  • Mot du président 5
  • Porte-Montre par Jean-Charles Bourgeois 6
  • Jean-Antoine Van Tambacht, par Jean-Pierre De Caluwé 8
  • L’industrie horlogère soviétique Par Bernard-Paul Eminet et Marwen Yahyaoui 17
  • Pierre-Le-Roy et la chronométrie par Joseph Flores 32
  • Quésaco... par Joseph Flores 52
  • Une fonction inhabituelle par Joseph Flores 55
  • Une Ermeto Movado 8 days! par Joseph Flores 67
  • Ermeto : même inspiration par Joseph Flores 75
  • Deux grandes sonneries...par Anthony G. Randall 80
  • Force constante à détente répulsive par Alain Chapeau 84
  • Une nouvelle force constante par Joseph Flores 92
  • La montre au coeur de cinq siècles d’histoire par Bernard Sénéca 95
  • Adolphe Nicole et les vrais débuts du chronographe moderne par Philip Poniz (New Jersey) 103
  • L’échappement à ancre de G. Savage par Anthony G. Randall 122
  • Lecture par Heinz Mundschau 126
  • Musée de Furtwangen par Heinz Mundschau 131
  • Voyage AFAHA 2021 par M. Molly et D. Kleinknecht 133
  • Bourses 140
  • Courrier des lecteurs 144
  • Demande d’information 146
  • Prix Gaïa 202 communiqué 147
  • Nécrologie communiqué 154
  • Querelles d’horlogers par J-.P Viennet 156
  • Tempus Gugit par Heinz Mundschau 158
  • Appel aux auteurs 159
  • Dernier mot du rédacteur 160

Un Porte-Montre

par Jean-Charles Bourgeois

Le porte-montre, objet utile quand la montre gousset n’est plus portée au domicile, se transforme en pendulette. Les porte-montres ont été fabriqués en assez grand nombre, en différentes sortes de matière : le bois, le métal, la porcelaine et bien d’autres..

Couverture :   Porte-Montre

 Lyon - L’Horloge aux Guignols par François Buffard

                                            

Jean-Antoine Van Tambaght, horloger brugeois à la charnière des XVIIIe - XIXe siècles

Antoine Van Tambacht, fils de Jean Antoine, horloger à New York

par Jean-Pierre De Caluwé

Voici environ vingt-cinq ans était présentée, à l’occasion du salon Eurantica à Bruxelles par la Chronos Antique Gallery, une horloge de table du type bracket clock, signée d’un horloger brugeois totalement inconnu  : «  A. Vantambaght à Bruges ». Cet horloger n’est toujours pas répertorié dans les dictionnaires d’horlogers.

L’industrie horlogère soviétique

Par Bernard-Paul Eminet et Marwen Yahyaoui

L’industrie horlogère soviétique fut très compétitive et de tout premier ordre. Des firmes connurent une très grande notoriété dans l’ancien bloc de l’Est. Certaines fabriques existent encore et continuent à faire perdurer la très grande qualité des montres et horloges russes.

 

Duval maximum

Même genre, mais plus tardif

Comme il a été dit, ce genre d’échappement, avec toutes les fonctions fournies (impulsion) et subies (dégagement) par la serge du balancier, sont très rares. En fait, pour ma part, je ne connaissais que celui de Pierre Leroy présenté dans les pages précédentes.

Quésaco...

par Joseph Flores

Il y a quelque temps, lors d’un passage sur un forum, pour ne pas le cacher, le bien connu Forumamontres, un autre visiteur, du nom de Tu Fan, connaissant mes recherches sur les montres automatiques, me contacta pour me dire qu’il en possédait une, et qu’il me procurerait des photographies si je le désirais, ce qui fut accepté sans hésitation et qui fut fait par retour, je tiens à remercier Tu Fan que depuis j’ai perdu de vue...

Astuces et créativités de nos maîtres horlogers !

Un compteur à secondes primitif attribué à Henri Robert

Une Ermeto Movado réveil 8 days

par Joseph Flores

Sans doute réservé au restaurateurs/ rhabilleurs qui peuvent à tous moments voir arriver sur leur établi, ce genre d’objet qui, s’ils n’en ont jamais vu, risque de leur poser certains petits problèmes, pour atteindre le mécanisme, et surtout pour le remonter s’ils n’ont pas pris certains repères..

Ermeto : même inspiration,

mais beaucoup plus petit

Par Joseph Flores

Ermeto : mais beaucoup plus petit

Deux grandes sonneries

Deux grandes sonneries, séparées d’un siècle

par Anthony G. Randal

Pratiquement dès leur apparition, les montres capables de sonner les heures et les quarts en passant, furent très appréciées. Si de plus, elles donnaient l’heure à la demande, comme pendant la nuit - surtout avant l’arrivée de l’électricité - c’était encore mieux

Échappement à force constante à détente répulsive

Par Alain Chapeau

Quel amateur d’horlogerie ancienne n’a t-il pas entendu parler de l’ouvrage de Charles Gros, intitulé Échappement d’horloges et de montres, qui ne présente pas moins de 277 échappements de montres et d’horloges... Cet ouvrage a déjà rendu service à de très nombreux amateurs et professionnels de l’horlogerie.

 Échappement à force constante à détente répulsive

 

La montre au cœur de cinq siècles d’histoire 

La montre au cœur de cinq siècles d’histoire

par Bernard Sénéca

La montre, depuis le début du XVIe siècle, mesure l’intime écoulement du temps de la vie, plus ou moins précisément suivant l’époque de sa construction et, en portant également de remarquables témoignages sur le métier de l’horloger; elle rend compte, avec pertinence par son décor, de l’évolution artistique au cours des temps

Adolphe Nicole et les vrais débuts du chronographe moderne

Par Philip Poniz, Princeton, NJ, USA

Introduction Un chronographe moderne [1] est une montre ordinaire dotée d’un mécanisme supplémentaire capable de mesurer les intervalles de temps; pour cela il a besoin de quatre composants : - (1) un chronomètre, - (2) un mécanisme de comptage des secondes, [2] - (3) un mécanisme de couplage (généralement un embrayage) reliant le chronomètre au mécanisme de comptage, - (4) un mécanisme de retour à zéro.

 

Mécanisme de chronographe moderne 

 

Mécanisme de chronographe moderne 

L’Echappement à ancre de George Savage, 1792-1831

Par Anthony G. Randall

Originaire de Huddersfield dans le comté de Yorkshire en Angleterre, George Savage, très bon horloger, avait déménagé à Londres en 1815 avec son frère David. Son échappement date de 1822,

LA PROLÉTAIRE

par Heinz Mundschau

Les amateurs de l’horlogerie ancienne sont habitués à la lecture de quelques rares média qui traitent leurs sujets favoris. Souvent des belles photos sur papier glacé font envie aux collectionneurs.

 

LA PROLÉTAIRE : Les montres des pauvres 

 

Voyage annuel 2021 

Voyage annuel 2021

Cela faisait pratiquement deux ans que les voyages avaient été interrompus… C’est avec un plaisir non caché que les participants se sont réunis à Besançon pour prendre le départ de cette balade.

Suivez nous sur FACEBOOK : Facebook Afaha| RGPD Afaha| Powered by CMSimple| Template: Cédric Guicherd| html| css| Login