Revue N°87


Tarifs des revues et publications
           Au sommaire du numéro 87 1er semestre 2020

Afaha revue 87

  • Mot du président
  • Poème : Tic...tac...tic...tac
  • Très grands balanciers et basse fréquence par Joseph Flores et Guillaume Conus
  • Une belle histoire de tourbillon par Anthony Randall
  • L’oiseau siffleur livre ses secrets par Bruno Jousselin
  • Ça ressemble à du Breguet...mais est-ce du Breguet ? par Alain Chapeau et Joseph Flores
  • Montre de 29’’’... barillet 160 dents par Jacques Brocard
  • L’âge d’or de la publicité horlogère des années 1940 par Joël Pynson
  • Pendule à balancier circulaire et spiral  par Claude Seguin
  • Retour sur l’origine d’une montre par Joël Pynson
  • Tu, Xuan Mai un vrai passionné !  par Philippe Binétruy, Joseph Flores et Tu, Xuan Mai
  • Autre retour sur une montre par J. Flores et D. Parmenon
  • Une force constante à Cluses  par Alain Chapeau
  • Une 400 jours à la recherche du temps perdu...par l’Association du même nom
  • L’heure publique à Artannes-sur Indre par l’Association des amis du patrimoine ardennais
  • Mido ! par Daniel Cousin
  • Lecture par Joëlle Mauerhan
  • Einstein est passé par là
  • Réunion région Paris-Île-de-France
  • Question technique
  • Une LIP R 25 avec balancier Durabalance
  • L’AFAHA enseigne au Lycée Diderot
  • Recherche -Vends
  • Baccalauréat
  • Nécrologie
  • Calendrier bourses
  • Extraits de presse 

Page 1 de couverture : Montre de Jean-Pierre Tavernier


Important chronomètre de navigation ancien à échappement à cylindre de Jean-Pierre Tavernier, Paris, vers 1765. Boîtier laiton doré au feu, mouvement à plateau plein en laiton, dorée au feu, fusée et chaîne, dispositif de remontoir auxiliaire, balancier à trois bras en acier, roue de cylindre en laiton sur dimensionnée, très beau coq.

Photographies : Galerie de vente Dr. Crott

Couverture :  Montre de Jean-Pierre Tavernier

Les horloges de l'Observatoire de Bordeaux          

                                            

Très grands balanciers et basse fréquence

par Joseph Flores d’après un travail de diplôme de Guillaume Conus


Cette recherche, qui s’est principalement pratiquée vers la fin du XVIIIe siècle, voire au début du suivant, avait pour but de faire battre à une grande aiguille placée au centre du cadran, la seconde dite morte, soit déplacement chaque seconde, donc une fréquence de 3600 AH

Une belle histoire de tourbillon
par Anthony Randall

Notre ami Anthony Randall, ayant lu l’article sur la réalisation de la Maison Christophe Claret (l’Angelico, revue n° 86, p. 7) cela a réveillé en lui le souvenir d’une très belle histoire, qu’il a eu la bonne idée de nous raconter, qu’il en soit vivement remercié.

 

L’oiseau siffleur livre ses secrets

L’oiseau siffleur livre ses secrets
par Bruno Jousselin

Si son constructeur avait fait parler ce magnifique objet, au lieu de le faire siffler, il pourrait sans doute nous dire qui était son maître, pour qui il a été fabriqué...» ainsi débutait un article dans le courrier des lecteurs de notre revue en décembre 2017 (revue n° 82 p. 150-151), rédigé par mon ami Joseph Flores au sujet d’une très belle boîte ouvragée contenant le mécanisme d’un oiseau siffleur. Interpellé, je me suis mis à faire des recherches pour découvrir qui se cachait derrière cette inscription «DESIGNE FECIT 1843» et quel était le propriétaire des armoiries y figurant.

Ça ressemble à du Breguet...Mais est-ce du Breguet ?
par Alain Chapeau et Joseph Flores

Lorsque qu’un constructeur décide de réaliser une montre à but chronométrique, l’échappement choisi est généralement celui à détente, d’ailleurs, de nombreux horlogers le nomment : « échappement de chronomètre ». Il faut préciser que la détente est une pièce d’arrêt qui n’a qu’une positon de repos, alors que l’ancre en a deux, il faut donc un dispositif, généralement un ressort, qui la replace dans cette position de repos, instantanément après en avoir été éloignée.

Ça ressemble à du Breguet...Mais est-ce du Breguet ?

René Bleuer, Charles Lemmel et l’âge d’or de la publicité horlogère des années 1940

René Bleuer, Charles Lemmel et l’âge d’or de la publicité horlogère des années 1940
par Joël Pynson
Dès ses origines la publicité horlogère a fait appel à des illustrateurs célèbres. Hugo d’Alesi (1849-1906) par exemple, illustrateur fétiche des Chemins de Fer PLM, a réalisé vers 1898 de superbes affiches pour les montres Haldy à Besançon

Pendules à balancier circulaire avec spiral
par Claude Séguin

Les modèles de pendules de ce type sont assez peu courants, c’est ainsi qu’au cours des ventes publiques il est intéressant de voir comment les horlogers ont résolu le problème de la transmission de l’échappement vers le régulateur horizontal que représente un balancier de type HUYGENS à ressort spiral.

Pendules à balancier circulaire avec spiral

TU, XUAN MAI un vrai passionné !

TU, XUAN MAI un vrai passionné !
Présentation Philipe Binétruy Mise en pages Joseph Flores Constructions et photographies de Tu, Xuan Ma


Dr. Ingénieur EPFL1 en électromécanique, spécialiste dans le domaine des capteurs et transducteurs électromagnétiques, TU, XUAN MAI a commencé sa vie professionnelle en tant que chargé de cours à EPFL, puis ingénieur de recherche dans le domaine des micromoteurs horlogers chez Omega Bienne. En 1985, il fonde sa société DETRA SA. Pendant cette période, il a déposé des dizaines de brevets concernant les micromoteurs électromagnétiques principalement horlogers.
1 École polytechnique fédérale de Lausanne

Une force constante de l’École Nationale d’Horlogerie de Cluses Plan et reconstruction
par Alain Chapeau


Passionné par les mécanismes complexes et principalement par les forces constantes, j’ai trouvé, lors de mes recherches sur internet, un plan dessiné à l’ENH de Cluses. J’ai alors eu envie de le réaliser dans un but didactique.

 Une force constante de l’École Nationale d’Horlogerie de Cluses

Une 400 jours à la recherche du temps perdu …

Une 400 jours à la recherche du temps perdu …
Par l’association horlogère « À la recherche du temps perdu


De temps à autre, un de nos membres apporte lors de nos réunions sa dernière acquisition. Nous discutons de son origine, de son état et de sa restauration. Cette fois, il s’agit de ce qui semble être une pendule 400 jours. L’ensemble nous arrive dans un état pitoyable, entièrement démontée et incomplète. Nous décidons de lui redonner vie et d’en faire un projet de restauration .

 « L’heure publique » à Artannes-sur-Indre ou L’histoire d’une horloge, 1955 – 1995
Une publication de l’Association des Amis du Patrimoine Artannais - Décembre 2019


Il était une fois une pauvre horloge qui se languissait dans un grenier municipal. Il fallut une bonne fée sous les traits de Christian Pelletier pour lui rendre honneur et gloire, toute nettoyée, astiquée et repeinte. Les cuivres brillent de nouveau comme à leur première heure.

 « L’heure publique » à Artannes-sur-Indre

 Montre Mido années 50

 MIDO ! Une firme innovante et méconnue
par Daniel Cousin

Lorsque m’est passée dans les mains cette montre Mido Multifort, d’apparence très classique, voire banale, certes avec un mouvement à remontage automatique, je l’ai datée au premier coup d’oeil des années cinquante.