Revue N°80

 

membres afaha 18 euros
prix public 25 euros
port compris
           Au sommaire de la revue N° 80 2e semestre 2016 :
  • Décès de notre ancien président, Raymond Bourgeat
  • Mot du président
  • l’AFAHA : une belle histoire
  • 1440 : la première montre par Joseph Flores
  • Ciel les américains ! par Joëlle Mauerhan
  • La Waterbury Longwind par Joseph Flores
  • La vieille horloge et la polytechnicienne par Sylvie Damagnez
  • Réveil ou réveille-matin... c’est l’heure ! par Jean-Charles Bourgeois et Joël Gaigne
  • Mémoire des lieux : Balade photographique
  • Suite de conversations entre amis... Le carrousel de Daniel par Daniel Parmenon et Joseph Flores
  • Pendulette de voyage de Honoré Pons par Daniel Cousin
  • Création d’un pendule conique par Nurgul Selver
  • Complément aux heures vagabondes par Joseph Flores
  • Un film sur Louis Trincano par Les Lycéens du Lycée Jules Haag
  • Bibliographie
  • AFAHA - Voyage annuel 2016
  • Plaque commémorative
  • Bourses
  • Réunions régionales
  • Courrier des lecteurs
  • Informations
  • Paroles d’experts
  • Prix Gaïa
  • Cycle de conférences
  • Remise de prix
  • Nécrologie

Suite de conversations entre amis …Le carrousel de Daniel !
par Daniel Parmenon et Joseph Flores

... j’ai réalisé en son temps une montre tourbillon. Je me suis dit alors pourquoi nepas réaliser « le pendant », mais néanmoins bien différent : le carrousel.
Cette disposition qui fait tant débat, a commencé à m’intriguer, et là, une nouvelle
aventure s’est imposée à moi. Nos conversations amicales, qui d’ailleurs n’avaient
jamais cessé, ont repris de plus belle et depuis 2 ans se sont encore multipliées, intéressantes,
passionnantes, elles durent toujours…

l’AFAHA a 40 ans : son histoire par Joseph Flores et Jean-Loup Caron
Donner un aperçu de la vie de l’AFAHA fait voir un kaléidoscope d’une diversité, d’une ampleur et d’une richesse rares. Les exemples suivants en témoignent.
L’association Française des Amateurs d’horlogerie Ancienne (Afaha ) est née de la scission en 1976 avec une autre association : l’ancaha, association nationale des collectionneurs et amateurs d’horlogerie ancienne, elle-même créée en 1967.

1450/1460 ! Horloge de table ou première montre !
par Joseph Flores
La montre, qui sans aucun doute a dépassé son demi-millénaire d’existence,
et qui n’est pas seulement une miniaturisation de l’horloge, existait déjà
début du XVIe siècle.
...Mais alors, si on fait une différence entre les horloges et les montres,
il faut bien indiquer ce qui différencie techniquement leur construction
respective. Il m’apparaît que les exigences sont celles-ci :...

Ciel, les Américains ! par Joëlle Mauerhan
Dans l’histoire de l’industrie de la montre,
il y a un avant et un après Philadelphie.
Tout est à faire pour ce vaste marché américain qui semble s’offrir à l’industrie et, dès les dernières années du XVIIIe siècle, à la suite de l’Angleterre, les colons engagent leur révolution industrielle. Ils osent la nouveauté, choisissent de nouvelles méthodes de travail : pour produire à grande échelle, le mode artisanal de type européen est délibérément écarté au profit de la mécanisation. Dans les années 1830 - 40, le chantier bat son plein

 

La Waterbury « longwind » par Joseph Flores
Voici ce que disait Louis Breguet, le petit fils d’Abraham Louis à l’exposition universelle de 1867 au sujet des montres à bas prix


Comment procurer à l’ouvrier une montre à bas prix pour lui permettre d’arriver à
son atelier à l’heure réglementaire, tel était le problème. Il a été résolu par un fabricant d’horlogerie, Monsieur Roskopf de La Chaux-de-Fonds, canton de Neuchâtel en Suisse, qui a complètement réussi du point de vue du bon et du bon marché. Messieurs, le comité, appréciant le service ainsi rendu aux classes laborieuses a l’honneur de proposer de remercier Monsieur Roskopf pour sa montre du pauvre et de lui décerner une médaille d’argent.

 

 

Réveil ou Réveille-matin, c’est l’heure ! par Jean-Charles Bourgeois et Joël Gaigne
L’on a depuis longtemps, peut-être même depuis toujours, tenté de se réveiller à une heure précise.
Il y avait la bougie qui, en se consumant donnait l’heure et pouvait faire réveil en libérant une bille de métal, laquelle tombait dans un récipient et le faisait tinter. Par
la suite, on a ajouté une mécanique séparée qui ne servait que de réveil, où il fallait y accoupler une montre pour le déclenchement (Fig. 1)

 

Pendulette de Voyage de Honoré Pons par Daniel Cousin
J’ai pris en charge le don pour le Musée de St-Nicolas et nous avons eu la chance de trouver un objet de grande qualité et qui correspond parfaitement à ce musée qui, rappelons-le, a pour vocation de conserver et faire revivre la mémoire horlogère de ce village normand qui a eu une production importante, artisanale au XVIIIe siècle puis industrielle, depuis les horloges « Saint-Nicolas » jusqu’aux réveils Bayard au XXe siècle, en passant bien sûr par les pendulettes de voyage, les mouvements de pendules (blancs-roulants ou ébauches), les enregistreurs, les chronomètres de marine, etc... Plusieurs noms d’éminents horlogers lui sont indissociables : Croutte, Cailly, Pons, Jacob, Gannery, Delépine, Dumas, Duverdrey et Bloquel, Couaillet, Lambert, etc.

  Création d’un pendule conique par Nurgul Selver
Projet de BMA (Brevet des Métiers d’Art)
Dans le cadre du Brevet des Métiers d’Art (BMA) option Horlogerie session 2015, j’ai
eu à présenter un projet imposé que j’ai réalisé pour l’examen de fin d’année sous 2 formes : un projet physique et un projet en format PDF de 24 pages en format A3 que j’ai eu à soutenir à l’oral à l’examen.
  Un film sur Louis Trincano
Directeur de l’École Nationale d’Horlogerie de Besançon, de 1912 à décembre 1943.
La célébration du 150e anniversaire de l’ENH en 2012 amena des enseignants et
documentalistes du lycée Jules Haag à mettre en valeur, à l’intention d’un nombreux
public, un certain nombre d’archives conservées dans l’établissement. L’exposition de ces photographies et documents anciens suscita alors des échanges fructueux et créa des liens importants entre anciens élèves et enseignants d’aujourd’hui.