Association Francaise des Amateurs d'Horlogerie Ancienne

Revue N°79

 

membres afaha 18 euros
prix public 25 euros
port compris
           Au sommaire de ce numéro :
  • Mot du président
  • Oh ! Temps, Poème par Colette Piroutet
  • Un cartel signé Frédéric Duval à Paris par Daniel Cousin
  • L’observatoire de Besançon et la mesure du temps par François Vernotte, Laurent Poupard
  • Un régulateur au Lycée Jules Haag de Besancon par Joseph Flores
  • Complément : Triste affaire
  • Circuit électrique de la «Princesse»
  • Retour sur l’échappement de la «Princesse»
  • Restauration d’un chronomètre à détente E. Dent par Cyril Brivet-Naudot
  • Xième retour ! Une automatique à rotor au MIH... par Joseph Flores
  • Analogie entre l’Horloge Mécanique et la Cellule Ciliée Vestibulaire par Philippe Roi et Tristan Girard
  • Une drôle de roue de rencontre par Joseph Flores
  • Horloge du cœur de la cathédrale Sainte Cécile d’ALBI par Michel Hayard
  • Retour sur les heures vagabondes par Joseph Flores
  • Réunions régionales
  • Bourse de Mer
  • Courrier des lecteurs
  • Cycle de conférences 2016-2017
  • Expositions
  • Distinction
  • Lectures
  • Deux montres / Deux destins
  • Recherches - Achats - Ventes - Vols

 Un cartel Louis xv signé Frédéric Duval à Paris par Daniel Cousin,


Les pendules et cartels d’époque Louis XV sont presque toujours d’une qualité de réalisation exceptionnelle, étant destinés à une clientèle d’élite pour qui le coût n’était pas le principal critère, mais qui était très exigeante sur le raffinement du décor.

L’observatoire de Besançon et la mesure du temps François Vernotte, Laurent Poupard

Cet établissement est dû à la généreuse initiative de la ville de Besançon, du département du Doubs et du ministère de l’Instruction publique, réunissant leurs vues et leurs moyens. La ville désirait depuis longtemps, pour sa grande fabrique d’horlogerie, un service chronométrique sérieux et complet analogue à celui de Genève.

Un régulateur au Lycée Jules Haag de Besancon par joseph Flores

Après le régulateur n° 45, présenté revue n° 78, en voici un autre (Fig. 1), encore en fonction dans le bureau Proviseur du Lycée Jules Haag de Besançon, qui a également fait l’objet d’une description détaillée sous le titre de «Inventaire  général du patrimoine culturel» et sous la désignation de «Régulateur astronomique Fénon Lycée polyvalent Jules Haag».

Restauration d’un chronomètre à détente E. Dent par Cyril Brivet-Naudot


Voici un reportage photo de la restauration d’une montre à échappement à détente de Edward Dent. Il s’agit d’une montre anglaise de très bonne facture (Edward Dent était horloger de la reine Victoria, et fournissait la Royal Navy en chronomètres de marine) qui date des années 1850-1860. Edward Dent est décédé en 1853, mais son entreprise continua, ce qui empêche de déterminer si la montre fut réalisée du vivant de l’horloger.

 

Xième retour ! Une automatique à rotor au MIH... par Joseph Flores


Drôle d’affaire que celle des origines de la montre automatique à rotor, et cette « affaire» Sarton/Perrelet que, depuis plus de 23 années je présente sous différentes formes, sous de multiples supports, mais avec la même conviction, et qui ne m’a pas attiré que des amis...J’y reviens encore, mais ce pourrait être la dernière fois...Sauf...

 

Analogie entre l’Horloge Mécanique et la Cellule Ciliée Vestibulaire par Philippe Roi et Tristan Girard, .
Avec la contribution de Alain Sans et Christian Chabbert. Et la participation de Joseph Flores, Enrique Soto, Michel
Leibovici.

Résumé : De nombreux chercheurs à travers le monde tentent encore actuellement de découvrir les structures cérébrales responsables de la perception du temps. Mais les rouages de cette horloge cérébrale demeurent incompris.

En 2006 – à la suite de travaux menés avec le Docteur Christian Chabbert de l’INSERM, Coordinateur de recherche au CNRS et du Professeur Alain Sans, Président général de l’Académie des Sciences et des Lettres de Montpellier...

 

Une drôle de roue de rencontre par Joseph Flores

La diversité en horlogerie est toujours surprenante tant il apparaît que les horlogers ont fait preuve d’une incommensurable imagination, et surtout, sans toujours comprendre les véritables raisons qui les ont poussés à faire ces  recherches, souvent complétées d’un lourd travail de réalisation et souvent encore sans une véritable concrétisation commerciale ...

 

 

Horloge du coeur de la cathédrale Sainte Cécile d’ALBI Par Michel Hayard

La cathédrale Sainte Cécile d’Albi, connue pour son imposante architecture de brique, est au centre de la cité épiscopale de la ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est pour contribuer à la rédaction d’un nouvel ouvrage sur la cathédrale, que j’ai effectué cette
étude à la demande de l’éditeur, via la conservation du patrimoine du Tarn.